Les-Aeriennes

Les-Aeriennes

Poussière d'ange

 

Le fil du ciel se dénoue et glisse entre les nuages comme l'eau sur la main. Plongé d'en haut, un rayon s'est jeté jusqu'à l'onde, où rêve un poisson qui bercé entre deux rives se croit pourtant au ciel, nimbé des nuées qui creusent leurs vertigineux abîmes sous la paisible surface des eaux. 

 

L'oiseau et la carpe volent ensemble dans l'espace sans limite, à peine troublé par quelques rides de vent qui s'irisent de la lumière dorée de cette fin d'après-midi.

 

Dans ce monde sans soi, mon regard erre parmi les pépites rieuses qui endiamantent l'étang et jouent avec les formes, démentant qu'il est là autre chose que de la lumière enchassée, en simple attente de libération.

 

Dire qu'en mon coeur repose tout le trésor du ciel.



30/01/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres