Les-Aeriennes

Les-Aeriennes

Emotion

 

Jamais je n'aurai les mots pour autant d'amour

La vie qui déferle en vagues

Grondantes sous la brume

La pulsation secrète de la roche et des temps

Sous l'oeil du silence

 

Je n'ai pas peur

Car je me tiens

Là où d'autres ont été

Mais j'y suis seule

Pourtant

 

Jamais je n'aurai les mots pour autant de force

Celle qui me vient lorsque le monde conspire

A ce que je deviens

Moi qui suis l'être qui dit les êtres

Les êtres sans voix

 

Pourquoi faudrait-il croire que n'existe

Que ce que les discours des autres

Peuvent nommer

 



17/12/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres