Les-Aeriennes

Les-Aeriennes

Déployer l'oiseau

Pour Jordan

 

 

L'eau noire scintille de mille étoiles fragmentées

et je hume le vent où se sont tues les rumeurs

La nuit descelle la sauvagerie des murs

Il faut être libre et conscient

 

L'ombre qui descend sur nous

comme elle nous enserre le coeur

cet éclat d'étoiles en nous

comme il frémit

au souvenir du déploiement des astres

 

J'étais libre pourtant

J'étais libre

Et la danse tressaille encore 

L'esprit ne s'éteint que lorsqu'il est soumis

 

Déployer l'oiseau

à travers les interstices

Chercher la faille 

où desserrer la si étroite solidité des choses

 

Je garde le goût du vent 

lorsqu'il ne souffle plus

Le vent

Le vent

qui fait danser les êtres

les êtres aux mille racines

 

Déployer l'oiseau

 



25/11/2018
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres