Les-Aeriennes

Les-Aeriennes

Contemplation

Je veux

retrouver le vent

l'embrun des flots verts

à la voilure de mon esprit

au point où l'or rosit la source

 

Je vois

ta main qui écarte

un souvenir triste

que mon coeur lit à tes yeux

et ton sourire qui s'égale à l'espace

 

Je rêve

que cette aube

embrase tout esprit

dans le frémissement libre des visages découverts

 

Je vole

sereine

à deux encablures de temps

dans l'anfractuosité du réel qui plie 

sous mes mains jointes et mon coeur éclairci

 

à la roue du matin

je respire

fermement

là où les choses se desétreignent

au grand envol de plénitude

 

rien ne nous sépare

à l'abîme 

je veux 

boire la joie

sans concession

 

 



22/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres